2016 – Fiat Lux

logo-vitrine

FIAT LUX
Exposition du 3 mai au 5 juin 2016

L’exposition Fiat Lux (Et la lumière fut) est née de l’association entre les élèves de première de l’atelier scientifique et les élèves d’hypokhâgne de l’atelier artistique du lycée Montaigne.

A l’occasion de l’année de la lumière (2015), l’atelier scientifique des premières S, sous la direction de Sylvie Kadi, s’est particulièrement attaché à étudier et à valoriser les instruments d’optique afin de participer à leur sauvegarde. Leurs travaux (expériences filmées et création d’affiches à partir du spectroscope à vision directe et du polarimètre de Laurent) ont consisté à restituer le contexte historique de ces instruments, à rétablir leur principe de fonctionnement puis à expérimenter leurs applications.

Cette volonté de réactivation de ces instruments d’optique se prolonge alors dans cette exposition, dont la scénographie a été prise en charge par les étudiants de l’atelier d’arts plastiques et de l’option Histoire de l’Art de Corinne Szabo. Cette entreprise a pour ambition d’aborder ces objets d’un point de vue artistique, d’en révéler leur beauté et d’en propager leur lumière. Il s’agit également de permettre à tous, d’observer depuis la rue Sainte Catherine, ces instruments en fonctionnement, afin de perpétuer leur connaissance à la fois scientifique et visuelle.

Fiat Lux est donc un projet centré sur la lumière ; sur l’étude de ses phénomènes et sur la réception de ses qualités esthétiques. A la croisée de l’art et de la science, la décomposition de la lumière blanche se fait à travers le prisme de Newton (en recréant les 7 couleurs de l’arc-en-ciel), l’appareil de Jules Dubosq offre des projections lumineuses du spectre d’un aimant droit. Ces spectres et ces projections offrent alors une trace visible et concrète de l’élément lumineux qui est au fondement de notre monde.

Etudiants, lycéens et enseignants remercient tout particulièrement Charles Riquelme pour son aide précieuse dans la réalisation de ce projet.

fiat-lux

Les commentaires sont fermés